Le réseau Helene Weber

La Tunisie visite l'Allemagne

En novembre 2012, le projet tuniso-allemand "La démocratie a besoin de femmes" débutait avec le voyage de délegation des femmes tunisiennes engagées. Au cours d'une semaine, sept activistes tunisiennes venant de la politique et des organisations civiles se sont échangées avec des femmes activistes et des femmes politiques d'ici.

L' échange des expériences faites et le dialogue transpartisan entre la société civile et la politique constituaient l'accent primordial du voyage, qui a commencé à Berlin avec une visite du Bundestag allemand, et une discussion avec le groupe des femmes de l'Union (partie politique de l'union chrétienne-démocrate), ainsi qu'avec l'union des femmes juristes allemandes.

Le ministère fédérale de la famille, des personnes âgées, de la femme et de la jeunesse, qui a lancé le projet ensemble avec le ministère des Affaires étrangères, souhaitait la bienvenue au groupe. Il soulignait de nouveau la volonté déterminée de l'Allemagne de soutenir les femmes tunisiennes dans la transition et dans le processus de démocratisation.

La prochaine déstination était Fribourg, où la délegation participait à l'atelier du futur s'appelant "Pour plus de femmes-cadres dans la politique, l'économie, l'administration et les sciences". Cette conférence a été initiée par la lauréate principale du prix Helene Weber de 2011, Silvie Nantcha. Les déléguées y contribuaient avec une présentation sur la situation politique des femmes en Tunisie. Ainsi, elles ont donné une nouvelle perspective sur les droits des  femmes dans le context du printemps arabe. La question après les différentes formes de l'organisation d'une société civile et démocratique était au centre de la discussion avec les "Landfrauen Südbaden" (association des femmes campagnardes), des politiciennes communales de Bade-Wurtemberg, et des membres de l'académie des femmes de Munich.

Les conférences et discussions ont rendu évidentes que le dialogue constant et transpartisan entre les activistes et la politique est d'un poid particulier pendant des périodes de transition. Un tel discours peut contribuer à la sécurisation et à l'implémentation des droits des femmes.

Le voyage finissait avec l'amorce d'une autre, nouvelle coopération: Le premier week-end du programme du "Mentoring" du réseau Helene Weber à Munich. Dans ce cadre, les déléguées tunisiennes ont rencontré les lauréates du prix Helene Weber de 2009 et 2011. Les deux groupes se sont échangés de manière intensive sur les expériences communes et les difficultés pour les femmes dans la politique.